La transformation digitale révèle la dualité grands comptes et pme

Digitalisation et dualite Grands Comptes PME Start-Up

Au delà des outils, la façon de poser cette mue digitale révèle le fossé existant entre ces types d’acteurs. La transformation fait débat aujourd’hui, sur fonds de mutations de modèles économiques, de disruptions généralisées, regroupées sous le concept d’uberisation, ou celui aussi peu élégant de plateformisation. Écartelées entre les Grands Comptes, les jeunes pure players et les GAFA, les PME semblent parfois oubliées dans ces évocations. Et pourtant…

Une réalité numérique abrupte

C’est vrai que le message dominant des échanges « digitalisation » peut apparaître déstabilisant et brutal : « S’adapter ou mourir« . Mais pas question de rester immobile. Beaucoup de PME ont compris à l’abri du discours dominant un peu guerrier, que le numérique offre des capacités quasi illimitées à se relier à des modes d’organisation très divers, et autant de modèles économiques. Que le « test and learn » n’est pas propriété des grands comptes. Pour façonner son écosystème à sa mesure et selon sa vision du marché présent et à venir. En réalité, la transformation a commencée il y a souvent assez longtemps avec les plateformes collaboratives, l’ouverture sur les réseaux sociaux. Mais elle a rarement été conscientisée. Donc potentiellement moins efficace. Quoique, tout le monde sait bien que plus on parle de changement…moins  cela change. Les PME savent aussi que cet équilibre singulier avec lequel elles assemblent ces éléments fait partie des avantages compétitifs difficiles à imiter. Mais les PME hésitent pour 65%, considérant que cette transformation comporte autant de risques que d’opportunités.

Postures inductives des PME

Tansformation numérique la revolution des esprits avant celles des datas

Le plus souvent, quand on prend la peine de regarder à l’échelon local, du territoire, on découvre des initiatives inspirantes. Une autre façon de regarder la réalité. Par exemple, les PME peuvent se sentir concernées par les initiatives de monnaies locales, qui amènent une nouvelle conception des échanges économiques sous forme de cercles concentriques (encore l’écosystème…). A l’heure où 12% des 24-35 ans tire 50% de ses revenus de la consommation collaborativecette réalité peut impacter le tissu des PME locales. Et si elles se regroupaient pour penser cette question à plusieurs. Un collaboratif « d’offreurs » en face d’un collaboratif de « demandeurs » en quelque sorte. Ce mouvement du bas vers le haut est incarné par les start-up qui partent de la réalité du terrain, des besoins mal ou non satisfaits, des ressources disponibles.

Et le blog ouvrait la voie…
Le Blog première étape de la transformation digitale

En matière de transformation digitale, le blogging avait (et conserve), un véritable pouvoir de transformation dans les entreprises. Peu l’ont compris il y a 10 ans. Le phénomène Blog (et Wiki ) permettait de choisir son territoire selon ses projets et préférences (seul, à 2, à 3…), de parler à la 1ère personne, de se rapprocher de l’usager ou client, de se faire (re)-connaître sur sa singularité. Le concept d’Ego-Altruisme et l’effet de levier des blogs en entreprise dont parlait Frédéric SOUSSIN en 2006 (Regardez la vidéo: Extra !), posait une 1ère pierre de la transformation digitale. Les usages sont plus lents que les technologies. Ceux qui l’ont bien compris sont les Blogueurs ambassadeurs des marques. Exemple de cette influenceuse du secteur de la mode (classée 9ème mondiale) qui déclare du haut de ses 700.000 followers Instagram: « Blog, page Facebook et compte Instagram se complètent à la perfection, mais mon blog reste mon point d’ancrage » (voir l’article les influenceurs, nouveaux gourous du digital). Transformation avisée commencée en 2007 !

PME vs Grands Ctes: statut du temps

L’horizon stratégique ne cesse de se réduire. Et quelles histoires nous racontent en réalité les Start-Up et les PME agiles ? « L’Avenir n’est jamais que du présent à remettre en ordre » (A. De St Exupery). Comment (ré)injecter du sens dans l’existant pour affronter le futur et la complexité ? Et si le fait de ne pas avoir de service de planification stratégique dans les PME pouvait finalement être une force ?

Du côté des Grands Comptes, le lien vers ce présent « consistant » ce fait aussi à travers l’ouverture vers les start-up. La France a même le record pour ce taux d’ouverture. Ce n’est pas un hasard.

  • 62,6 % choisissent de soutenir les jeunes pousses en liquidités
  • 29% créer des challenges pour faire émerger leurs partenaires
  • 24% soutiennent des programmes d’accélération, d’incubation
    Voir cet article des Echos sur le sujet.

Le présent dont il est question ici est un présent de l’action, de l’expérimentation à petite échelle, des interactions et des conversations de qualité. Un présent qui soigne la relation aux individus.

Comment pensez-vous engager vos équipes dans ces projets en respectant les identités ?

Notre Lettre des News "Transfo Digitale"

Notre Lettre des News « Transfo Digitale »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s